"Pour la lutte contre la douleur dans l'Océan Indien"
DOULEUR – GENERALITES

Déf. de la douleur (IASP) :

« Expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, associé à un dommage tissulaire présent ou potentiel ou simplement décrit en terme d’un tel dommage »

Fonction biologique de la douleur :

Signal d’alarme

Les verbes clés de la douleur :

Ecouter, observer, croire, évaluer, examiner, encourager, traiter, réévaluer

La gestion de la douleur
  • Reconnaître les différents type de douleurs
  • Etablir un projet thérapeutique en collaboration avec le patient
  • Détecter un passage à la chronicité (3 à 6 mois)
  • Développer la pluridisciplinarité
Différentes composantes :
  • sensori-discriminative = méca neuro-physio de la nociception
  • affectivo-émotionnelle = exprime connotation désagréable, pénible, rattachée à la perception douloureuse ; peut se prolonger vers des états psy type anxiété ou dépression
  • cognitive : ensemble de processus mentaux susceptibles de moduler les autres dimensions : attention-distraction, interprétation de la situation présente, réf. aux expériences passées
  • comportementale : manif observables physio, verbales motrices
QUatre grands types de mécanisme
  • origine somatique par excès de stimulation nociceptive (rythme mécanique ou inflammatoire),
  • origine neurogène (neuropathique ou par désafférentation),
  • idiopathique (céphalées de tension, fibromyalgie…)
  • psychogène (ne se limite pas à un diagnostic de non organicité). Cadre nosologique : conversion hystérique, somatisation, dépression, hypocondrie
[Retour page d’accueil]
[Retour à la page précédente]